Méthode GORDON – Améliorer la communication avec les tout-petits

Bonjour,

L’un des grands objectif de la méthode GORDON, c’est d’améliorer la communication.

Comment améliorer la communication des bébés qui ne parlent pas encore ?

Les bébés apprennent d’abord la motricité globale, puis fine, et ensuite le langage.
Avant d’arriver à parler, ils savent utiliser leurs mains.

Tout le monde utilise des gestes simples avec un bébé :

- non : vous secouez la tête de droite à gauche
- bravo : vous tapez dans vos mains.
- au revoir : vous agitez la main en l’air

Et si vous appreniez d’autres gestes simples ?
Le bébé pourrait alors vous dire « encore » quand vous lui donnez à manger, et même « fini », « plus faim », « boire », « j’ai soif », « j’ai faim », « j’ai peur », « je suis content », etc…

Il existe une méthode très simple :

Signe Avec Moi

Vous apprenez « bravo » à votre bébé quand vous tapez dans les mains, de la même façon, vous signerez un mot clé de la LSF, Langue des Signes Française.

Il existe des associations un peu partout en France qui propose des ateliers.

Cette technique améliore la communication avec les tout-petits.
Elle offre aussi d’autres avantages :
– il est plus facile de comprendre le bébé quand il signe, énervé, plutôt que quand il gémit…
– avec plusieurs enfants, inutile de crier par dessus les cris pour faire comprendre au bébé qu’on va préparer son biberon : un geste, il sourit, et on part tranquillement dans la cuisine pendant qu’il patiente.
– c’est plus facile de se comprendre dans les lieux silencieux (bibliothèque…) ou à distance.

Livre Signe Avec Moi

Présentation du concept par sa créatrice, Nathanaëlle Bouhier-Charles

Votre enfant a des choses à vous dire… bien avant de pouvoir parler !

Les enfants maîtrisent bien plus tôt et plus rapidement les muscles de leurs bras et de leurs mains que ceux de leur bouche.Ils sont capables de communiquer par gestes bien avant de pouvoir le faire oralement. L’utilisation de la langue des signes permet aux enfants “préverbaux” de disposer rapidement d’un large vocabulaire pour s’exprimer et être mieux compris de leur entourage en attendant que la parole se mette en place.

Ainsi, des mois, voire des années avant d’être en mesure de parler, les enfants peuvent signifier aux autres leurs émotions et sensations (j’ai faim / soif / chaud / froid / mal / j’aime pas…). Ils peuvent demander ce dont ils ont besoin (changer la couche / dormir / téter / un câlin / aide-moi…). Ils peuvent préciser ce qui leur fait envie (je veux encore un bout de pomme / une autre tartine de chocolat / je veux jouer au train / lis-moi le livre des animaux…). Ils peuvent commenter leurs activités, et interagir avec le monde qui les entoure (attends… ça y est, j’ai fini ! / c’est mon/ton tour /regarde l’avion dans le ciel / j’entends un oiseau qui chante …)

Une fenêtre s’ouvre sur l’univers de l’enfant, la communication s’améliore, la fréquence et l’intensité des frustrations diminuent d’un côté comme de l’autre. Les relations sont plus paisibles, les échanges et le respect plus profonds, les liens se tissent plus forts…

source

Publié dans : Non classé |le 28 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

iletaitunefoisunepetiteberl... |
مسلم... |
Sepacher Gwada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carinejeremy
| L'adoption, le parcours de ...
| bebemalice